Médic’Up 2019 – Dubrovnik

Médic’Up 2019 – Dubrovnik

Dimanche 19/05

13h : Arrivée à la base
14h-16h : Séminaire scientifique
16h : Briefings techniques sur la zone de navigation
20h00 : Dîner à la marina. Restaurant Porto Bello (nouveau restaurant). Des activités/jeux peuvent être organisées également pendant ou après le dîner, il y a un grand espace libre à l’extérieur. (Prix et repas à définir)

Lundi 20/05

11h00 : Navigation pour Kolocep.
14h00 : Régate. Les annexes seront prises par le bateau comité et/ou le bateau support technique
17h00 : Arrivée à Lopud. Mouillage sur ancre.

Mardi 21/05

09h00 : Navigation pour Mljet.
Déjeuner à Prozuara (mouillage sur bouées, 200 kunas (0,135×200= 27€) par bateau)
14h00 : Régate. Les annexes seront prises par le bateau comité et/ou le bateau support technique
17h00 : Arrivée à Pomena.
Plusieurs restaurants pour le dîner. Mouillage gratuit au ponton du restaurant si on y dîne. Sinon, cul à quai au port (environ 100€ par bateau)
Frais de parc national en supplément 70 Kaunas ( 9,5€) : Liste des prix

Mercredi 22/05

09h00 : Navigation de Pomena à Peljesac.
Déjeuner à Trstenik. (Mouillage sur ancre)
14h00 : Régate. Les annexes seront prises par le bateau comité et/ou le bateau support technique
17h00 : Arrivée à Korcula.
Mouillage sur ancre à Lumbarda (500 kunas (67,5€) par bateau)

Jeudi 23/05

Journée libre
18h00 : Korcula marina Télécharger le PDF
20h00 : Dîner / fête Medic’up. Dans un restaurant pour accueillir le groupe, avec sono etc
La soirée Medivoile à Korcula le thème : « Peace and Love »
(parce que nous en avons toujours besoin !)

Vendredi 24/05

09h00 : Navigation pour Mljet
12h00 : Déjeuner à Okuklje (mouillage sur ancre)
14h00 : Régate. Les annexes seront prises par le bateau comité et/ou le bateau support technique
17h00 : Arrivée à Slano. Mouillage sur ancre ou marina Télécharger le document 

Samedi 25/05

09h00 : Navigation pour Kolocep
12h00 : Régate. Les annexes seront prises par le bateau comité et/ou le bateau support technique
Arrivée le long des murs de la vieille ville de Dubrovnik
17h00 : Retour à la base.
Remise des prix et derniers verres à la marina.

Dimanche 26/05

09h00 : Débarquement et transfert retour à l’aéroport en fonction des horaires. (à définir)

Détails et conditions Médi’cup 2019

8 jours

  • Embarquement à Dubrovnik le 18 mai 2019
  • Débarquement à Dubrovnik le 25 mai 2019

La flotte : 13 monocoques (3 Sunsail 38, 10 Sunsail 41), et 3 catamaran accompagnateurs Sunsail 444

  • Sunsail 38 de moins de 3 ans
    (Jeanneau 389, 3 cabines + carré, 1 toilette) # 6 personnes
    Prix par personne : 391 €
  • Sunsail 41 de moins de 3 ans
    (Jeanneau 409, 3 cabines + carré, 2 toilettes) # 6 personnes
    Prix par personne : 491 €
  • Sunsail 41 de 3 à 6 ans
    (Jeanneau 409, 3 cabines + carré, 2 toilettes) # 6 personnes
    Prix par personne : 431 €

Ces prix calculés sur la base de 16 voiliers comprennent :

  • La location du voilier pour la durée du séjour
  • Le nettoyage en fin de croisière et le fuel au retour
  • Un pot d’accueil à l’arrivée
  • Les transferts aéroport / marina / aéroport
  • Un guide sur la croisière
  • L’assurance rachat de franchise avec caution résiduelle de 3500 €
  • Un catamaran assistance Sunsail 444 avec à son bord 2 staff Sunsail (skippers/techniciens en pension complète)
  • Le logement du directeur de course à bord du catamaran accompagnateur, son acheminement en avion depuis Paris, son avitaillement en pension complète

Ces prix ne comprennent pas :

  • Le transport aérien
  • Les taxes de mouillage
  • Les assurances et dépenses personnelles
  • L’avitaillement

Confirmation, modification, annulation :

BATEAUX :

    • Un premier acompte de 200€ par bateau sera demandé, confirmant ainsi la réservation. Cet acompte sera remboursé à la confirmation de tous les bateaux par les adhérents Medivoile
    • Acompte de 30% à régler par chaque adhérent Medivoile à la confirmation
    • Solde à régler par chaque adhérent Medivoile pour le 18/03/2019

Comment s’inscrire à la Médic’up et bénéficier des tarifs « early-booking » ?
et gagner 420€ par bateau ! *

  • Valider son inscription 2019 à Medivoile 30€ pour les membres et 80€ pour les nouveaux adhérents, a adresser à :

Medivoile c/o Nelly DAMOUR
7 Avenue Léon Bourgain 92400 Courbevoie France

( Par décision du bureau les membres qui ne sont pas à jour de leur cotisation 2017 seront exemptés à titre exceptionnel du renouvellement de leur droit d’entrée de 50€ si ils règlent leur cotisation 2018, sans cela ils devront en 2019 acquitter le droit d’entrée et la cotisation 80€.
Economie 20€ et une bonne action pour notre association ! )

  • Régler 30% d’acompte par carte bancaire (pour l’assurance voir conditions page 10) à Sunsail à l’attention de

Matthias Couacault Sunsail
92 rue de Richelieu 75002 Paris
+33(0)1 40 41 42 01
(Tarif 2018 garantie, économie environ 50€/pax)

  • Signaler l’équipage auquel vous appartenez ou si vous chercher un embarquement.
  • Nous donner votre aéroport de préférence, dans la liste ci joint:

Paris
Bordeaux
Nantes
Marseille
Genève
Bruxelles

  • Pour les skippers, contracter une assurance rachat de franchise « option régate » auprès de Ouest assurance
    et en faire une copie à Medivoile. Environ 8% de la valeur de la location. www.ouest-assurances-plaisance.fr
  • Avoir une personne (au moins) à bord titulaire d’un permis côtier et avoir l’original sur place.
  • Le skipper doit appartenir à une profession médicale ou para-médicale ainsi que 50% de l’équipage.
  • Pour un voilier de 6 personnes le early-booking vous fait économiser 70€ x 6=420€
    *sous réserve de remplir les conditions ci-dessus
Médic’Up 2017 – Tortola

Médic’Up 2017 – Tortola

La Médic’Up 2017 a eu lieu à Tortola aux îles Vierges
Britanniques du 16 au 25 mars 2017.

Le rouge était mis !
Gilles Sevestre et moi avons concocté avec l’aide des régatiers une Médic’up du mieux possible avec nos petits moyens nos 2 catas et l’aide de nos équipages.
4 régates sur l’eau et une à terre ont été faites :
1ère régate autour de Cooper Island et de Salt Island.
2ème régate du sound de Virgin Gorda à l’entrée du chenal d’Anegada.(grain mémorable).
3ème régate de Marina cay à Jost Van Dike en allant virer les Dogs et arrivée devant Sandy cay.

4ème régate de Jost Van Dike depuis l’entrée de Great Harbor à Peter Island à l’entrée de Great Harbor.
5ème le concours des équipes et leur sketch sur le thème ROUGE.

Lors du repas aux Pirates Bight de Norman Island.

Resultats :

1er TCHIN TCHIN Pierre Chopard
2éme MOULINROUGE Jacques Vermeulen
3ème DIABLOTINS Bernard Ortolan
4ème AMANITE Jean Melki
5ème HEMOGLOBINE Patrice Mies
6ème BLOODY MARY Philippe Firmin

Régates serrées séparées par peu de points.

Jour Journée Soir Evénements organisés par Médivoile
Jeudi 16 mars Départ de Paris Orly à 11H20
Vol Air Caraïbes TX520
Arrivée à Tortola vers 20h00 Installation et nuit à bord
Vendredi 17 mars Briefing, complément d’avitaillement et départ de la base Cooper Island Prise en main
Samedi 18 mars The Baths
(escale en matinée ou déjeuner)
Virgin Gorda 1ère régate
Dimanche 19 mars Virgin Gorda Anegada 2 èm régate Mouillage
Lundi 20 mars Anegada Marina Cay 3ème régate
Mardi 21 mars Marina Cay Jost Van Dyke – Great Harbour Marina
Mercredi 22 mars Journée libre
(Jost Van Dyke – Sandy Cay – Sandy Spit (snorkeling)
Jost Van Dyke
(Little Harbour ou Great Harbour)
Day off
Jeudi 23 mars Jost Van Dyke Norman Island 5ème régate
Vendredi 24 mars Norman Island Great Harbour,
Peter Island
6ème régate

Diner de gala – Remise de prix
Buffet Caribéen
Ocean’s Seven Restaurant

Samedi 25 mars Débarquement à 12h00 et vol pour St Martin Décollage de St Martin à 18h25
Vol Air Caraïbes TX527
Arrivée Orly dimanche matin

Bienvenue à la prochaine Médic’up.

Guislain Ruelland

Médic’Up 2015 – Saint Martin

Médic’Up 2015 – Saint Martin

155 personnes convergent ce premier jour vers St MARTIN pour la 13ème édition de la Médic’Up 2015, 21 équipages sur 18 monocoques et 3 catamarans. Le soir même après le traditionnel planteur d’accueil débordant de glaçons accompagné, entre autres, de délicieux accras de morue, tout le monde est installé, chacun  sur son bateau, dans le petit port envasé d’Oyster Pound.

Après l’avitaillement, le Chartbriefing et le boatbriefing c’est l’appareillage tant attendu, et très vite le premier départ d’une courte régate vers l’île fourchue au Nord/Ouest de St Barthélemy.

Nous y arrivons en fin d’après-midi, c’est une petite île mamelonnée, rocailleuse et sèche, offrant une baie en croissant,  bien abritée du vent.

Le lendemain départ à l’aube– il n’est que 7 heures au soleil- vers l’anse colombier plein sud mais en contournant par bâbord tous les cailloux existant à l’est de notre destination.

A St Barthélemy au mouillage dans la baie mythique de Gustavia, deux spectacles nous attendent. Une escadrille d’avion de collection de la dernière guerre et venant des Etats Unis, ont évolué au- dessus de nos têtes une grande partie de l’après-midi, en simulant des combats aériens : Zéro et Messerschmitt, Spitfire, Corsaire, Bombardiers chasseurs de type Mosquito, ont effectué chandelles, vrilles et piqués avec fumigènes du meilleur effet.

A Gustavia, nous partagions aussi ce mouillage  avec de très grands voiliers concentrés là, tout près de nous pour le BUCKET Challenge. Ultra modernes ou vieux gréements, ketch, sloop ou goélette, parfois plus de 70 mètres avec une trentaine d’hommes d’équipage, ENORME…
Quelle chance le lendemain de les croiser en mer toutes voiles dehors, autour de l’ilet chevreau, et au-dessus  d’eux,  au-dessus d’une grande goélette à voiles auriques, à nouveau le passage de ces avions d’un autre âge, nous remontions le temps, nous remontions vers une île déserte, TINTAMARRE.

C’était ce jour-là, la régate SUNSAIL (www.sunsail.fr )

Sur cette édition très peu de passage en Marina, tous les soirs au mouillage, les invitations vont bon train et la nuit, sur l’eau, le ballet des annexes regagnant leur bord témoigne de l’activité amicale et scellée voir confite dans le t’i punch…. C’est prodigieux de constater comment dans si peu de place et en si peu de temps peuvent surgir dans le cockpit de nos bateaux, d’aussi improbables tables de fête.

C’est à TINTAMARRE que nos amis Caroline et Manuel  Nicaise ont organisé la traditionnelle compétition dite la « COCOA BEACH » 100 mètres nage (très) libre et un petit km de course en devers sur le sable bouillant, bravo à ceux de tous âge qui ont  joué les Horaces pour défendre leur équipage.

Le mardi 24 fut une belle journée, le vent forcissait par rapport aux premiers jours plutôt au-dessus de 20 nœuds. Le parcours de Tintamarre à l’anse Marcel par  ANGUILLE contournait Scrub Island par le nord, un superbe passage étroit entre Scrub Island et Anguille, pour surfer ensuite, un long bord au portant, poussé par une belle houle arrière de Nord Est. L’arrivé à l’Anse Marcel est surprenante, on y accède par un chenal étroit pour accoster dans une jolie petite marina, où, non sans difficultés, on trouvera de l’eau, des douches,  mais surtout des magasins, des restaurants et  bien faites…  ce fut la régate ORANGINA (www.orangina.fr ).

De l’Anse Marcel à ANGUILLE en la contournant cette fois par la pointe Sud, nous avons rejoint Road Bay en louvoyant par 24 nœuds de vent,  accompagné de quelques fortes risées et donc après quelques belles auloffées. C’était ce jour-là la régate FIDUCIAL (www.fiducial.fr )

A Road Bay nous avions rendez-vous sur un autre terrain de jeu, celui de la soirée thématique, dans un restaurant sur la plage, le johnnos’bar. Comme d’habitude le spectacle fut riche et complet, tous nos équipages rivalisaient d’idées de scenarii, de costumes de chants et de textes pleins d’humour, sur des parodies de spots publicitaires. Après le spectacle et un diner très correct et bien arrosé, on a dansé grâce à la compil de M. johnno, jusque tard dans la nuit, si bien que….

Le lendemain, après déjà 6 manches de régate, l’agitation fut plus tardive et très rapidement le consensus s’établit pour une journée off, afin de pouvoir profiter notamment de Prickly Pears et de sa barrière de corail très poissonneuse.
Vendredi 27 mars, manche 7 retours à St MARTIN, de Road Bay à Grand Case avec toujours du vent et en repassant entre Anguille et Scrub Island. Attention aux casiers, certain s’en souviennent…

Manche 8 de Grand Case à Philipsburg,  Jean Michel Gaigné nous avait concocté un dernier parcours très technique, avec départ au portant décalé par classe, 2 retours en terre pour virer des bouées diaboliques  au beau milieu et sous la dévente de grands bateaux aux  mouillages,  et enfin une arrivée presque impossible à franchir, sans virer un dernier bord sur la ligne.
Sur la main-street de Philisburg on s’interroge, les bijoux, les montres et le matériel électronique sont-ils vraiment moins chers que dans nos provinces ?…

Tout le monde se prépare pour la soirée de remise des prix au Hollande Beach Hôtel. (Voir le classement). L’endroit est confortable et chaleureux et le dîner excellent. Un regret, nous n’avions pas de disque jockey pour les rockeurs…

Dimanche, Cerise sur le gâteau, nous reprenons la mer à l’aube, c’est la  dernière sortie, pour aller rendre nos bateaux à Oyster Pound. A midi les autocars nous attendent déjà…

Aucun dégât matériel et aucun accident corporel, c’est encore une Médic’Up réussie grâce à l’enthousiasme, l’entente et le fair play de notre groupe.

Bernard ORTOLAN

 

Médic’Up 2013 – Grenade à Ste Lucie

Médic’Up 2013 – Grenade à Ste Lucie

La Médic’Up 2011 nous a emmené en un one-way de Grenade à Ste Lucie du 21 mars au 1er avril 2013 : 20 monocoques et 4 catamarans vont s’y retrouver.Le thème de la croisière : la mode
SUPERBE , MAGNIFIQUE , MEDIC’UP D’ANTHOLOGIE !
Le cru 2013 aura été un grand millésime tant par la rondeur de ses participants (bonne humeur, convivialité, cordialité, harmonie, amitié, allure, bonne tenue, sympathie, sourire, gaité), par la rigueur de son organisation que par la robe de son animation (le thème de cette année : la mode en folie).
Ce retour aux Antilles après les charmes nonchalants et les beautés insoupçonnées de la Thaïlande, aurait pu être difficile. Bien au contraire car les alizés, entre 15 et 25 nœuds toujours omniprésents, ont permis à ces régates de nous faire revenir à la mer et aux marins que nous sommes de se révéler réellement.
Voir 20 bateaux entre 39 et 50 pieds toutes voiles dehors, à la gite, se frayer un passage pour être à la 1ère place sur la ligne de départ, sont des moments forts qu’il faut vivre et que les 160 participants ont eu le bonheur de partager durant ces 10 jours.

Nous ne retiendrons aucun incident grave mais sûrement beaucoup d’émotions, de sensations et d’adrénaline. Sans compter le soleil, les eaux turquoises, les plages de sable blanc, les cocotiers, les fonds sous marins ; tout était donc là pour faire des ces régates un succès dans les Grenadines entre Grenade et Sainte-Lucie en passant par Carriacou, Union, Mayereau, Tobago Cays, Canouan, Béquia et Saint-Vincent que nous avons longé sur la Côte Ouest de nuit.

Le Départ de Paris s’est passé sans encombre et, comme d’habitude, un peu à l’avance pour permettre la distribution du trombinoscope, des boites de thé offertes par notre fidèle sponsor Lipton, des cagnards et des fameux teeshirts.

Là encore Bravo aux stylistes, cette année le choix de la couleur violette avec le logo et le nom des bateaux imprimé en jaune et casquettes orange faisait un effet superbe sur les turquoises, les bleus foncés et les bleus pâles des lagons… une vraie palette de peintre pour permettre à vos photos un résultat assuré.

A Fort de France, trois avions nous attendaient pour nous déposer dans la nuit à Grenade où Mathias que nous connaissons tous par sa disponibilité et son amabilité et Charlotte la jeune charmante et remarquable responsable de la Base de Sunsail nous ont accueilli avec un punch évidemment très frais car déjà la chaleur était au rendez-vous.

Ce délicieux accueil, très apprécié pour nous aider à atterrir, a continué toute la journée du lendemain par un petit déjeuner offert par Sunsail et un dîner après notre première régate. Ainsi nous avons pu nous installer, faire l’avitaillement, nous positionner sur une ligne de départ… nous dire bonjour et commencer à nous rencontrer entre équipages.

Le 2ème jour, était prévu un grand parcours, 25 miles pour nous permettre de rejoindre le centre de nos régates autour des célèbres Tobago Cays.

La moitié s’est faite au moteur puis une longue régate nous a permis de jeter l’ancre dans la baie de Carriacou. Se sont enchainés alors 6 jours de régates entre 7 et 10 miles, toutes aussi différentes par la diversité de leur parcours. Jean-Michel a redoublé de savoir faire, de fantaisie, de surprise, nous organisant des arrivées sous le vent d’îlots où nous étions déventés, des circuits en huit où nous nous croisions avec des tribords amure tonitruant, des départs au prés, au largue, des rappels de départ où nous flirtions avec nos voisins d’un peu trop près à mon gré malgré la griserie que cela peut procurer… (lors de la dernière régate dans la baie de Petit Névis là où l’on dépeçait les baleines, Jean-Michel nous a fait prendre 3 départs…) et je continue car ce n’est pas fini !

Oui Jean-Michel nous a permis aussi de flirter avec les courants et les cailloux, (Pascal PY, notre chef de bord, me disait n’avoir jamais pratiqué autant le rase cailloux et pourtant il a un bateau à Belle île), tout cela avec du vent, allant jusqu’à 25 nœuds et des prises de ris. Bref vous l’avez compris, beaucoup d’animation et d’énergie à bord de chaque bateau, surtout aux écoutes car les bords de prés ont été les plus fréquents, le choix de faire un one way entre Grenade et Sainte-Lucie face aux Alizés.

Ayant été volontairement choisi par le Comité d’organisation de Médivoile.

Se sont enchaînés en parallèle, des festivités les plus variées :

  • Une course à la nage et à pied sur la plage de Mayereau. Je féliciterai bien entendu les jeunes premiers, nos apollons beaux et sportifs. Mais je n’oublierai pas le courage des 2 Danielle à la course à pied et à la nage, celui d’Agnès et de Patrice malgré une crise d’asthme, en tout cas le désir évident de chaque participant, malgré la chaleur, d’arriver le plus vite. Quant aux spectateurs, ils n’ont su que faire pour supporter leurs candidats sportifs du moment.
  • Un apéritif monstre, égayé par la guitare et les chants de l’équipage du n° 15 suivi d’un dîner de langoustes grillées au feu de bois sur les plages blanches et devant les eaux turquoise des Tobago Cays. Organisation à optimiser si il y a une prochaine fois.
  • Une photo, sur le même cordon de sable connu du monde entier par sa beauté, prise par Paul. Tous revêtus de nos teeshirts violets et de nos casquettes orange, 160 paires d’yeux fixés sur l’objectif se sont à cet instant agrandies pour offrir un sourire de joie à la PHOTO 2013.
  • Un spectacle dont la qualité et l’imagination nous a tous surpris, pour être plus exact, tous amusés et émus. Le thème « la mode en folie » a sûrement motivé tous les équipages qui ont débordé de talent. Le choix du jury composé du catamaran d’Eric Duval (sponsor « Bagages du Monde) et du bateau Comité (Jean-Michel, son épouse Michèle et Mathias de Sunsail) s’est porté pour le 1er prix sur Lagerfeld n° 21 que le skipper Christophe Hoffmann, entouré de ses mannequins d’un jour, a parfaitement imité. Le 2ème prix a été au bateau des 6 bretons, Bagdirollet n° 8 et son défilé de maillots de bain en folie dont un string porté avec brio par son skipper Dominique Bernard qui a fait sensation. Le 3ème prix a été à Lagerfol n° 19 d’André Lacaze dit Dédé la Saumure et le 4ème prix à Gallian’Eau n° 14 d’André Porchy. Ce défilé très réussi, grâce à l’investissement de chacun, a permis à la mayonnaise de notre groupe de tourner et de se solidifier. J’en oublie de préciser le décor : bien sûr une plage de sable dorée, des cocotiers et nos bateaux à l’ancre. C’est sans doute normal mais cela est mieux en le disant. Un plus qui joue bien entendu dans le décor de cette réussite.
  • Un planteur offert par les bateaux 15 et 16 en tenue à fleurs sur la plage célèbre du port de Béquia (qui abritait ce soir là des régates et un 3 mats prestigieux) suivi d’un dîner dansant sur des airs d’un orchestre de reggae.
  • Un départ à minuit de Béquia en convoyage pour une navigation de nuit le long de la Côte Ouest de Saint-Vincent pour rejoindre au petit matin les deux pitons de Sainte-Lucie. Enfin ce fut le samedi et la fin de notre aventure par la remise des prix et un dîner de clôture dans la marina de Marigot Bay.

Le 1er prix a été remis au bateau n° 15 Leman Frou Frou d’Etienne Savatier avec une coque à remettre en jeux lors de la médic’up 2015 et une semaine de bateau en méditerranée offerte par Sunsail. Il était suivi de très près par le bateau n° 5 Quick Sea Nus…

Affaire à suivre lors de la prochaine Médic’up. Et en 3ème, nos bretons en maillot de bain n° 8 Bagdirollet.

Le lendemain, lever à 8 heures du matin pour rejoindre en car, en ferry et en avion, notre plancher des vaches sous 5 degré C !

Rang
Nom du bateau
Skipper
Points
1er 15 -LEMAN FROU FROU Étienne SAVATIER 11,3
2ème 5 -QUICK SEA NUS Jacques VERMEULEN 19,2
3ème 8 -BAGDIROLLET Dominique BERNARD 37,3
4ème 14 -GALLIANEAU André PORCHY 50,1
5ème 12 -SIX EAU Guillain RUELLAND 67,5
6ème 18 -J.P COTIER Bernard ORTOLAN 68
7ème 1 -RAVEL J-B SCHIANO DE COLLELA 71,6
8ème 4 -KATE MOUSSE François THEPOT 73,4
9ème 3 -BARBARA MOON Barbara MAUERHOFER 79,9
10ème 16 -VOGUE Pascal PY 81,8
11ème 2 -CACHE A REVES Pierre CHOPARD 88,2
12ème 17 -FALBALA Yves MAIRY 90,1
13ème 19 -LAGERFOL André LACAZE 97,5
14ème 13 -LADY GAG Antoine RAVINET 100,6
15ème 9 -Y S’EST MIS A QUAI Bernard ORTOLAN 104,9
16ème 20 -KENZ’EAU Gilles SEVESTRE 126,4
17ème 11 -DAISY VOILE Philippe JACQUELIN 134,1
18ème 10 -POLO BOSS Manuel NICAISE 150
19ème 7 -TENTATION Eric SALOMON 154,8
20ème 6 -COCO Didier COSSERAT 159,7
Médic’Up 2011 – Thaïlande et Malaisie

Médic’Up 2011 – Thaïlande et Malaisie

La Médic’Up 2011 a changé de cap, changé de mer, changé de continent et dit un petit revoir aux Antilles !
Le 26 janvier 2011, 25 bateaux ont largué les amarres de Phuket, la base de Sunsail en Thaïlande, pour 10 jours de régates destination Langkawi en Malaisie. 175 participants, 5 techniciens de Sunsail, une vraie armada ; un vrai challenge que Martine Corduant, Secrétaire générale, Paul Bauwens, Vice-Président et Patrick Henry, Président ont mené de main de maître. Sans oublier Nelly Damour notre chef trombinoscope !!!

Ce choix n’a pas été facile à prendre : trouver en Asie suffisamment de bateaux en état de régater, l’aide technique correspondante mais aussi une période où l’on pouvait espérer un peu de vent, ont été les points principaux à résoudre. Un vrai repérage avait été organisé en mars 2010 pour que la Médic’Up 2011 soit un succès malgré le changement d’océan.

Si l’on en croit la « rumeur médi-voileuse », ce choix a été pour tous un moment de voile d’exception au-delà des espérances et pour ceux qui découvraient la navigation en Asie, une révélation. Les régates organisées par Jean-Michel Gaigné, Directeur de Course, se sont succédées, avec toute l’énergie de chaque équipage et l’envie de gagner toujours. La flotte était composée de 18 bateaux de régate, principalement des Sun Odyssée 44i et 35 et 8 catamarans accompagnateurs. Dans un cadre digne de la baie d’Halong, nous avons parcouru (180 miles), participé à 6 régates et 4 soirées organisées sur des plages devant nos bateaux au mouillage sur fond de décors d’opéra. Cerise sur le gâteau, pour permettre la dérision, une ambiance de cirque a flotté dans les voilures : ce thème avait été choisi pour l’animation de la soirée spectacle.

S’en suivirent 10 journées toutes plus magiques les unes que les autres et des soirées dans des mouillages forains au delà de l’imaginable.

AO PAO Grand Marina : La base de Sunsail de Phuket où un 1er dîner thaï nous attendait. Cette cuisine, une des meilleurs du monde pour la qualité de ses saveurs et de ses arômes, a sûrement aussi eu sa part dans le succès de cette Médicup. Bien manger va de paire avec bien naviguer n’est-ce pas ? Ce fut le 1er jour.

KO Yai : A peine levés, les incidents techniques résolus, nous sommes parachutés devant les grottes bien connues de James Bond. C’est l’extase. Et pourtant, une 1ère régate est organisée, 8 miles seulement : déluge, coup de vent, calme plat, nous permettent de comprendre ce que ce sera notre navigation sur les mers d’Asie. Les derniers bateaux arrivent à la nuit noire dans le cirque de rochers de KO Chong, décor sublime et plein de grâce. Et ce fut le 2ème jour.

KO Samuet : Pour nous accueillir, Médi-Voile a choisi ce site d’exception de Krabi : des rochers en forme d’orgues ajourés gris noirs sur fond rouille et vert avec une plage où des tables et des chaises blanches avaient été dressées pour un très bon dîner face à nos bateaux. Ce fut le 3ème jour.

KO PIPI DON : Malgré un orage tout noir ourlé de céladon, un vent de 35 nœuds, une pluie diluvienne, tous les bateaux sont à l’arrivée. La célèbre baie de « Maya bay », nous accueille pour un bain, un détour, une halte, au milieu de poissons multicolores sur fond de sable blanc. Ce fut le 4ème jour.

pucket2KO PIPI LE : Et sa journée libre sans régate bien méritée pour permettre les préparatifs du dîner spectacle, nager enfin dans du turquoise, voir des singes dans la forêt primaire, s’émerveiller de la diversité des poissons jaunes, violets, à rayures, à pois, bleus, mais jamais gris. On répète, on finit les costumes, on fait des emplettes car KO PIPI est aussi un magasin rempli d’épices, de robes, de nacres, de perles, de masseuses ou de poissons masseurs, et même de boxe thaï ou un certain Hervé s’est risqué… Enfin pour clore cet excès de détente entre deux régates : un dîner spectacle est offert par Médi-Voile. Un moment important attendu et préparé par les équipages qui arrivent tous déguisés. C’est un réel exploit et l’envie pour chacun de se dépasser, de jouer, de communiquer, de donner. Bravo Médi-Voile… la fête cela demande un peu d’effort mais il en reste toujours un grand PLUS. Ce soir là on a vu des phoques tout de noirs vêtus avec une écharpe verte et un dompteur coiffé d’un kef jordanien, on a vu des travestis, des clowns, des nez rouges, des écuyers très distingués, des tigres très féroces, des dompteurs sanguinaires et des dompteuses hollywoodiennes, on a vu des trapézistes, des culbutistes aux chapeaux ronds, des acrobates, on a vu le cirque Bouglione se déplacer sur une plage de Thaïlande ravagée par le tsunami. On a vu bien sûr 180 marins s’étonner, rire, se photographier, applaudir. Un vrai moment phare de toutes les Médic’Up. BRAVO à tous les acteurs de ces numéros d’exception. C’est l’équipage des Nez rouges qui a eu le premier prix. Et ce fut le 5ème jour.

KO LANTA : Où nous avons mouillé en fin d’après-midi après un départ à l’aube pâle, une régate sans trop de vent et une nuit bien arrosée. Les équipages de certains catamarans en ont profité pour louer des scooters et s’enfoncer dans la forêt vierge, ils ont vu des éléphants, des cascades, et même des masseuses… YOUPI, on s’arrête. Et Ce fut le 6ème jour.

KO Ngai et KO MUK : OUI, Eole ce jour là s’est mis en grève et il a fallu ramer faute de pouvoir naviguer. Une course d’annexes est organisée par 35 degrés puis une visite « touristique » des grottes de Koh Muk. On les atteint par un tunnel, dans un noir total, en annexe ou pour les téméraires à la nage. Mais heureusement au bout de quelques minutes de panique, une lumière permet de se diriger et de découvrir un cratère intérieur surplombant de sa végétation tropicale une petite plage de sable blanc. Une vraie expédition saisissante et pleine d’émotion. Un apéritif bien arrosé et des chants de marins sur la plage de Koh Muk clôture cette journée improvisée et au final si bienvenue. Merci Eole. Ce fut le 7ème jour.

Archipel des BUTANGS : 40 miles sont à parcourir. Le départ se fait donc au moteur dans la rosée du soleil levant à la queue leu leu. Mais malgré ces miles gagnés, la régate retardée, il faudra pour certains bateaux ce jour là une heure et demie pour passer la ligne de départ ; beaucoup d’abandon, beaucoup de patience, beaucoup de persévérance. Ce fut le 8ème jour.

KO LIPE : L’île tant désirée par ces dames pour leur massage et leurs emplettes. La régate, la dernière, est sur Canal 77 à l’unanimité raccourcie. Pas de chance, un calme plat retarde un peu plus le départ. Tels des chevaux de courses, les bateaux piaffent d’impatience et certains mordent la ligne. Faux départ et tout est à refaire. Pour atteindre KO LIPE en début d’après-midi, certains abandonnent, en tout cas tous les bateaux sont au débarquement pour le MASSAGE du siècle sur la plage. C’est donc dans un état très paisible que nous participons à la conférence de Jean-François Damour sur « la prévention et la gestion des surdosages en AVK ».

Ensuite vient naturellement le dîner de Gala. Après un remerciement aux sponsors de la Médic’Up 2011 et la remise des prix par régate, le classement général est annoncé.

Rang
Nom du bateau
Skipper
Points
1er LEMAN CIRCUS Étienne SAVATIER 14,8
2ème CUL’BUT Patrick HENRY 24
3ème TRAPÈZE VOILANT Guislain RUELLAND 24,3
4ème LES ÔTARIES Yves MAIRY 24,7
5ème MED’RANO Jean-Claude HERBAUT 26,6
6ème FUNAMBUL’EAU Bernard ORTOLAN 30,5
7ème LA STRADA Dominique BERNARD 37,8
8ème JOKER Jean-Louis NATHAN 38,3
9ème RIBOULDINGUE Marc-Antoine POTIN 44,2
10ème ACCRO’BAT François THEPOT 45,1
11ème MONSIEUR LOYAL Didier COSSERAT 54,2
12ème ACHIL’Z Antoine RAVINET 69,2
13ème LES NEZ ROUGES Pierre MATERNE 69,8
14ème ex aequo LES CLOWNS Stanislas VALENTIN 74,7
14ème ex aequo LES FAUVES Philippe KOECHLIN 74,7
16ème LA PISTE Jean-Pierre LOUSTAU 78,7
17ème PLUME André PORCHY 79,6
18ème DIABOLO Bertrand CAILLET 93,4
Médic’Up 2011 – Thaïlande et Malaisie

Médic’Up 2009 – Iles Vierges Britannique

La Médic’Up 2009 a été la Xème édition ; le choix s’est à nouveau porté sur le fabuleux plan d’eau des Iles Vierges Britanniques ;mais, pour la première fois, la course se fera en monotypie, sur des Cyclades 43.
La victoire est revenue pour la quatrième fois à l’équipage de Chantal de KERVILER.